Présentation du blog - A lire avant tout lors de la première visite du blog

Noé est né le 3 novembre 2012, Alice le 28 décembre 2014. Depuis sa création il y a deux longues années (Mais Dieu que le temps passe...), ce blog est consacré à leur quotidien, leur environnement, leurs proches et moins proches. Vous y lirez surtout des tranches de vie qui se veulent pas "prises de tête". Un peu de légèreté dans un monde qui commence à en manquer singulièrement.

Bonne lecture !

Cécile et Olivier



mercredi 5 juin 2013

Seuls ! (épisode I)


Dame solitude est terriblement sournoise. Nous pouvons la croiser n’importe où, n’importe quand : dans une rue (si possible un samedi après-midi en période de soldes, au beau milieu d’une foule surchargée de sacs remplis d’inutile) ; sur son lieu de travail ; dans une soirée entre potes qui, sans prendre garde, s’embourbe dans un aigre ennui que pas une vapeur d’alcool ne parvient à dissiper. Liste non exhaustive.
Mais peut-on envisager un tel sentiment de vide, de celui qu’a dû ressentir Robinson Crusoé au moment de son naufrage, trempé jusqu’aux os, sans même un vêtement de rechange ou un sèche-cheveux à portée de main, donc (je reprends le fil de mon raisonnement, merci pour votre compréhension), peut-on envisager un tel sentiment de vide dans le noyau familial ?
Oui, c’est parfaitement possible.
En voici la preuve.
Le samedi est le jour du repas en famille. Cette (presque) tradition consiste à montrer Noé à la Brunel ou la Guillaume family, en alternance, une semaine sur deux.
Vers 12 h 30, avec la non moins traditionnelle demi-heure de retard, le duo de choc (les architectes concepteurs de Noé) arrive à destination, le ventre vide, mais les bras encombrés d’un gamin, d’un sac renfermant la pitance de la jeune pousse, d’un transat, d’une veste qu’on traîne encore même s’il fait encore chaud mais sait-on jamais, au cas où il neigerait, même au cœur du mois de juin.
De façon générale, un des deux adultes appuie sur le bouton de la sonnette.
DRIIING !!! (bruit approximatif)
De l’autre côté de la porte, l’agitation monte. On entend un roulement pouvant s’apparenter à celui émis par un troupeau de buffles fuyant un vaste incendie qui ravage la savane. Le sol tremble. La horde se rapproche...

La suite très rapidement…

3 commentaires:

  1. je connais la suite.......hi hi hi

    RépondreSupprimer
  2. Hahahaha !
    Bisous
    Marie !

    RépondreSupprimer
  3. comme un film, je vois très bien la scène. Trop bon!!!!

    RépondreSupprimer